Edition 2011

Hacktivisme numérique: simple pir@tage ou mouvement citoyen de masse?



Il y a la version plus large et soft qui consiste à exploiter la technologie pour faire progresser ses convictions politiques, en infiltrant les réseaux. Il y a la version hard, utilisant les failles ou possibilités de la technologie pour bloquer des services, les détourner, les retourner, etc.. Altermondialisme, défense de la liberté d’expression, antifascisme, anarchisme, écologie… les causes et luttes où les hacktivistes se réveillent sont nombreuses. Mais est-ce que cela fonctionne ?


Yana Breindl, doctorante au département des sciences de l’information et de la communication, de la Faculté de Philosophie et Lettres de l’ULB. Yana prépare sa thèse de doctorat sur le thème du hacktivisme.

Edition 2014 | Edition 2013 | Edition 2012 | Edition 2011 | Edition 2010 | Edition 2009 | Edition 2008 | Edition 2007 | Edition 2006 | Edition 2005 | Edition 2004 | Edition 2003