Edition 2011

L’informatique dans les nuages (cloud computing) : vraie révolution ou pétard mouillé?



L’informatique dans les nuages consiste à déporter sur des serveurs distants des traitements informatiques traditionnellement localisés sur des PC ou serveurs locaux. Plus besoin localement de machines superpuissantes, d’infrastructures complexes, etc. Les applications et les données ne se sont plus sur l'ordinateur local, mais – métaphoriquement parlant – dans un nuage (cloud).
Typiquement, c’est ce que propose Google, mais aussi Amazon, Microsoft et bien d’autres.
Que faut-il en penser ?
Ce concept est vu par certains comme une évolution majeure, mais aussi par d’autres comme un piège marketing fumeux.
Il soulève aussi certaines questions de fond: sécurité, vie privée, propriété des données,...


Intervenants

Bruno Schroder, National Technology Officer, Microsoft

Robert Viseur, assistant FPMs, guideur technologique, CETIC. Ingénieur civil de formation et assistant à la Faculté Polytechnique de Mons (FPMs) dans le service d'Economie et de Management de l'Innovation, Robert Viseur participe notamment aux enseignements de marketing stratégique et innovation de la FPMs, dans le cadre du 3e cycle en Management de l'innovation. Ses recherches, conduites dans le cadre d'une thèse de doctorat, concernent notamment le thème de la co-création, ainsi que son application au logiciel Open Source. Robert Viseur est aussi guideur technologique pour le Centre d'Excellence en Technologies de l'Information et de la Communication (CETIC).

Olivier Loncin, Independent Information Technology and Services Professional, spécialiste du CloudComputing, des Google Apps.

Edition 2014 | Edition 2013 | Edition 2012 | Edition 2011 | Edition 2010 | Edition 2009 | Edition 2008 | Edition 2007 | Edition 2006 | Edition 2005 | Edition 2004 | Edition 2003